RIKA POÊLE À BOIS

De la formation naturelle de la flamme jusqu’au crépitement et grésillement typiques de la bûche : un poêle à bois parle à tous les sens. Non content de dispenser une agréable chaleur, il confère également une atmosphère toute particulière à votre pièce.

Les poêles à bois de RIKA se démarquent par l’excellence de leur qualité, une technologie leader sur le marché et une conception hors pair. Choisissez parmi nos 27 modèles différents et leurs nombreuses versions. Avec notre conseiller en poêle, vous êtes sûr de trouver le poêle à bois qui vous convient !

Trouvez le poêle à bois

RIKA Guide pour poêles à bois

Découvrez le poêle qui vous convient

Surface de la pièce
Tous
Volume d‘accumulation
Tous
Indépendant de l’air ambiant

Les poêles à bois de RIKA

RIKA propose une vaste sélection de poêles à bois différents. Classique ou moderne, il existe un modèle de poêle RIKA pour tous les goûts.

Nombreuses possibilités d’adaptation

La structure en acier du poêle à bois peut être, en fonction du modèle, revêtue de différents matériaux en pierre naturelle.

Autres versions

  • Socle (Modèle LOOK)
  • Compartiments de stockage du bois
  • Plaque de cuisson vitro-céramique (Modèle X-COOK)
  • Compartiment four (Modèle X-BACK)

Ce que vous devez savoir sur les poêles à bois

Combustible bois

Les poêles à bois sont utilisent des bûches, qui doivent être ajoutées manuellement. Les bois issus de feuillus ou de résineux sont tous les deux bien adaptés.

La consommation en bois dépend de la puissance calorifique souhaitée, de la taille de la pièce et naturellement aussi de la qualité du bois à brûler utilisé.

Il convient, si l’on utilise régulièrement le poêle à bois, de veiller à ce que le bois à brûler nécessaire soit stocké dans un endroit adapté. Les bûches sèches présentant un pouvoir calorifique plus élevé, un stockage dans un endroit plus sec mais bien ventilé est une condition préalable importante. Les auvents avec ensoleillement suffisant conviennent notamment.

Le bois frais doit être stocké pendant environ deux ans avant de pouvoir être utilisé en tant que bois à brûler. Le bois fraîchement coupé a en effet une très forte teneur en eau et donc un faible pouvoir calorifique. Le bois émettant, lors du stockage, de l‘humidité, les bûches devraient être équarries sans être serrées et se trouver à une distance suffisante du sol, du plafond et des murs.

La quantité quotidienne nécessaire en bois à brûler devrait dès la veille être apportée dans la pièce d‘habitation pour que le bois puisse être définitivement séché. 

Alimentation en air

Le poêle doit être régulièrement alimenté en air frais pour pouvoir fonctionner et produire de la chaleur.

  • Pour les poêles dépendants de l’air ambiant, l’air est extrait de la pièce même où se trouve le poêle.
  • Pour les poêles indépendants de l’air ambiant, l’air est introduit depuis l’extérieur via un conduit.

Une alimentation externe en air est en particulier conseillée, dans le but d’éviter une dépression, lors de l'utilisation simultanée de ventilation de l‘habitation, de hotte aspirante et de poêle à bois.

Taille de la pièce

La taille de la pièce joue bien évidemment un rôle important lors du choix du poêle à bois adapté. Plus la pièce à chauffer est grande, plus la puissance calorifique nécessaire est importante.

Autre facteur important, l‘isolation. En fonction de la taille de la pièce et de l’isolation de la maison, un même poêle peut chauffer une pièce plus ou moins grande (selon que l’isolation est bonne ou mauvaise).

Volume d‘accumulation

Un poêle à bois diffuse l’énergie calorifique produite sous forme de chaleur de convection et de chaleur de rayonnement.

Dans le cas de la chaleur par convection, l‘air frais est réchauffé et monte alors rapidement au plafond de la pièce, alors que la chaleur par rayonnement résulte de l‘émission homogène de rayonnements thermiques : à la différence de la chaleur de convection, elle ne chauffe pas l’air mais les solides qu’elle rencontre. La chaleur par rayonnement procure de ce fait une température ambiante homogène et un agréable climat ambiant.

Le volume d’accumulation est déterminant pour la proportion de la chaleur de convection. Il est indiqué en kilogrammes et garantit que le poêle accumule et émet de la chaleur même lorsque le feu est déjà éteint.

La proportion de chaleur de rayonnement peut être augmentée en utilisant un revêtement en pierres naturelles.  

Sans odeur

Avantages du poêle à bois

Les poêles à bois se démarquent par leur rapide production de chaleur, une agréable chaleur de rayonnement et une conception peu encombrante.

  • Une agréable chaleur
  • L’atmosphère
  • Un chauffage respectueux de l’environnement
  • Faible encombrement
  • Flexibilité
en savoir plus

Avantages en détail

 

Une agréable chaleur : les poêles à bois peuvent être rapidement chauffés et emplissent donc tout aussi rapidement la pièce d’une agréable chaleur de convection.

L’atmosphère : la formation harmonieuse de flammes et le crépitement et grésillement typiques de la bûche procurent à la pièce une agréable atmosphère. Un poêle à bois est loin de se limiter à sa seule fonction de chauffage.

Un chauffage respectueux de l’environnement : l’utilisation de bois, matière première renouvelable, permet une exploitation neutre en CO2 du poêle à bois. Le système RIKATRONIC peut, grâce au réglage automatique de la combustion automatique, réaliser une économie de combustible allant jusqu‘à 50 % (par rapport à un fonctionnement manuel).

Faible encombrement : à la différence des poêles en carreaux de faïence ou des cheminées briquetées, un poêle à bois nécessite nettement moins de place et peut de plus se monter rapidement et facilement.

Flexibilité : du fait de la facilité de son montage et démontage, un poêle à bois convient également aux pièces d’habitation dans lesquelles aucun foyer permanent, comme par ex. un poêle en carreaux de faïence, ne peut être installé.